Archives de l’auteur : Aurélie

Où trouver des photos libres de droits pour mon blog?

Après vous avoir expliqué comment j’ai crée ce blog, je vous liste ci après quelques sites pour agrémenter votre blog de photos libres de droits…

Pexels propose uniquement des photos sous licence Creative Commons Zero (CC0). Cette licence est particulièrement intéressante car vous êtes libres d’utiliser, modifier les photos, à des fins personnelles ou pour un usage commercial. Vous n’êtes donc pas obligé d’indiquer la source de la photo ou le nom de l’auteur à côté de la photo.

FreePhotos.cc, propose des images gratuites, que vous pouvez utiliser librement.

Skuawk propose des photos dans le domaine public

Si vous ne trouvez pas votre bonheur sur ces sites, il existe des moteurs de recherche de photos:

  • Everypixel, avec 50 bases de données de photos gratuites ou libres de droits sont référencées.
  • Visual Hunt
  • Stock.io référence des milliers de photos, vidéos, icônes, polices et images vectorielles libres de droits. 
  • Pixabay
  • Compfight

Pour modifier vos photos, Canva est un éditeur de photos en ligne moins complet que Photoshop, mais une version gratuite est proposée. Pour un éditeur plus puissant que Canva ou Adobe Spark, vous pouvez utiliser GIMP, l’alternative libre.

Les outils les plus utilisés pour créer des infographies:

Enfin, pour sortir du domaine de la photo, vous pouvez regarder:

  • Giphy est l’une des plus grandes plates-formes spécialisées dans le partage de GIFs.
  • Soundy.top. est pour les fan de musique, vous pouvez maintenant ponctuer et illustrer vos propos avec…

Si vous n’êtes pas au clair sur les différents licences « creative commons », n’hésitez pas à réviser sur la page wikipedia.

Framasoft ou l’AMAP des logiciels libres

Une alternative dans le domaine du logiciel libre aux services offerts par les GAFALogiciels libres

Je vous ai parlé dans un précédent article des partenariats des GAFA avec les services publics français et ça fait froid dans le dos. Pourtant, des alternatives existent…

Framasoft est un réseau d’éducation populaire, issu du monde éducatif, qui s’est constitué en association en 2004. Son premier objectif était de créer un annuaire dédié aux logiciels libres.

Aujourd’hui ses projets portent sur : les logiciels libres, la culture libre, les services libres en ligne. Framasoft veut lever un coin de voile sur la pratique des GAFA, et montrer qu’une alternative est possible. Il défend une « société de contribution » « On ne peut pas empêcher les Gafam d’être hégémoniques. Mais on peut créer un nouveau continent où cette hégémonie n’a pas lieu, où ceux qui le souhaitent peuvent venir construire quelque chose et voir où cela nous mène… »

Framasoft se conçoit comme une AMAP du logiciel libre, « de petits artisans bio au milieu des industriels ». Son objectif est de rester sur une taille raisonnable, et de garder une proximité entre le producteur et les utilisateurs. Ils ne souhaitent pas « industrialiser » les processus car cette industrialisation, justement, génère des effets de bords négatifs pour la vie privée de nos utilisateurs. Son modèle économique repose presque exclusivement sur le don.

Pas question pour Framasoft de devenir le prochain Google, : « Nous ne voulons pas remplacer Google. Google touche des milliards de personnes. Il serait illusoire de croire qu’on peut atteindre la même proportion du public. Ce serait même contre-productif. On veut avant tout toucher un public qui nous connait, qui est sensibilité à ces questions, ces problématiques de respect ».

Continuer la lecture

Qu’est qu’un chatbot?

Vous voyez la petite fenêtre de dialogue, que vous voyez apparaitre en bas à droite d’un site internet? Il peut s’agir d’un livechat, auquel cas vous vous adressez réellement à un autre humain (un opérateur ou opératrice derrière son ordinateur), ou d’un chatbot, et dans ce cas, c’est un robot qui vous répond. Certains chatbots fonctionnent de manière semi-autonomes et sont animés par des opérateurs humains lorsqu’ils ne savent pas bien répondre.Chatbot

Un chatbot est un logiciel programmé pour simuler une conversation en langage naturel. Il permet par exemple d’automatiser le service client en ligne, pour des sites de e-commerce, des services financiers.

Cortana, Siri et Amazon Alexa sont des exemples de chatbots avec une interface vocale. Les chatbots textuels les plus utilisés sont la platefome de Facebook Messenger, suivi de Slack, très utilisé pour le travail collaboratif dans les entreprises.

Il existe des plugins WordPress pour intégrer un chatbot sur votre site internet  , comme Collect.chat ou My Chatbot.

Quel est le lien avec l’intelligence artificielle?

On distingue:

  • Le Chatbot “scripté” qui est programmé selon des scripts, des processus… et qui ne fait que comprendre le langage naturel.
  • Le chatbot “apprenant”, qui est se nourrit des réponses, des idées… pour être capable de répondre à de nouvelles questions. C’est le cas des assistants personnels.

Comprendre le langage naturel est très complexe car ils faut décomposer les phrases en mots, prendre en compte les conjugaisons des verbes, considérer les contextes, la sémantique, la ponctuation, la syntaxe, etc… Cela nécessite d’utiliser… de l’intelligence artificielle. Si vous voulez approfondir le sujet, n’hésitez pas à lire mon article sur l’intelligence artificielle en 7 questions.

Comment alimenter un chatbot?

Pour créer un arbre conversationnel, un chatbot doit être alimenté par des sources d’information diverses  :

  • Des scénarios d’accueil et de questions/réponses
  • L’exploitation d’outils de communication existants avec les clients comme les logs de centres d’appels, les discussions dans les réseaux sociaux d’où l’on pourra extraire des dialogues entre personnes réelles pour identifier des réponses à de nouvelles questions

Le chatbot doit pouvoir interroger des bases de données de l’entreprise, faire des réservations….

Le kit de survie pour comprendre les langages de programmation

La programmation permet d’écrire un ensemble d’instructions que va lire une machine. Certains langages de programmation sont proches de la machine – on parle de langage machine.  Il s’agit des données telles qu’elles arrivent au processeur, constituées d’une suite de 0 et de 1 (données binaire).
D’autres langages sont beaucoup plus lointains de la machine; ils présentent l’avantage d’être compréhensibles par l’homme.

Qui a créé les différents langages de programmation?

Les différents langages ont été crées par les entreprises informatiques:
  • le Fortran est apparu chez IBM,
  • Java chez Sun,
  • C# chez Microsoft…

A quoi servent les principaux langages?

Les langages C/C++…etc  permettent un apprentissage approfondi des systèmes et réseaux mais ils nécessitent du temps pour les maîtriser

.NET/Java/Python…etc sont polyvalents et plus faciles à maîtriser. Ils sont très populaires.

HTML, JavaScript, PHP sont les langages nécessaires pour le web. On y ajoute souvent un langage de requête de bases de données comme SQL (Structured Query Language).

Qu’est ce que le bootstrap?

Une fois le langage conçu, il faudra écrire un interpréteur ou un compilateur pour le langage. Ces outils vont permettre de transformer votre langage en un autre langage exécutable par une machine.

Il faudra dans un premier temps écrire cet interpréteur/compilateur dans un langage existant. Une fois que celui-ci sera fonctionnel, vous pourrez réécrire le compilateur dans votre langage lui-même, et le langage hôte ne sera plus nécessaire (ça s’appelle le “bootstrap”).

 Si vous avez envie  d’apprendre la programmation, je vous encourage à lire cet article du blog du hacker.

Blogger pour l’argent: le mythe de la semaine de 4 heures?

Mythe Blog ArgentComprendre la transition numérique c’est aussi comprendre les nouveaux modèles économiques d’internet. Lorsque j’ai découvert le blog d’olivier rolland blogger pro il y a quelques années, j’avoue que j’ai été fascinée – et je le suis encore. J’étais loin d’imaginer qu’on pouvait gagner de l’argent avec un blog, et surtout des montants aussi élevés!

A l’instar des bloggeurs américains, Olivier Rolland est transparent sur son revenu qui dépasse les 10 000 euros par mois. C’est un des seuls bloggeurs français à publier ses revenus. Il vend ses formations entre 1500 et 2000 €. Son blog est clairement inspiré des blogs à succès américains. Il forme les bloggeurs français et crée autour de lui une communauté de bloggeurs français qui se soutiennent. Continuer la lecture

3 sites français pour améliorer votre culture numérique

Aujourd’hui, je partage avec vous trois sites frenchy pour améliorer votre culture numérique:

Pix est un service public en ligne d’évaluation, de développement et de certification des compétences numériques. J’avais testé la version beta et j’avais appris pas mal de choses. Je vous le conseille. On apprend plein de choses sur le numérique.

Culture numérique est une initiative d’enseignants de l’Université de Lille qui ont voulu proposer des contenus de formations à la culture numérique aux étudiants.

Alpha est une formation à destination des acteurs de l’innovation du secteur public. Personnellement, je n’ai pas testé. Cela m’a l’air plus costaud et pour un public déjà bien initié.

Si vous avez d’autres références, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

Et pour d’autres références, vous pouvez consultez mon article sur mes sites préférés pour s’informer sur le numérique et le digital.

Que penser des partenariats des GAFA avec nos services publics?

Les géants de l’Internet débarquent aujourd’hui dans le monde éducatif, mais aussi celui de la recherche d’emploi et de la formation, sans contrôle, ni recul, sur leurs intentions. Certains enseignants dénoncent une intrusion des géants de l’Internet à l’école et dans l’enceinte universitaire.

Est ce quelque chose qu’il faut accepter? qu’il faudrait mieux contrôler? Que faut il penser de ces partenariats avec les GAFA qui se multiplient? Continuer la lecture

Les 4 challenges à résoudre pour une transition numérique écologique

1- Eviter un monopole total des pays producteurs de métaux rares

La production d’équipements numériques est fortement consommatrice de terres rares, faiblement recyclables et dont les réserves accessibles sont limitées.

Alors qu’un appareil électrique moyen n’utilisait il y a 30 ans que 10 éléments chimiques différents, un smartphone en contient plus de 40. Continuer la lecture

Uber: bientôt une plateforme de chauffeurs sans chauffeurs?

UberJe me suis abimé le genoux il y a un an et j’ai utilisé uber pendant un mois pour me déplacer. C’est un service dont j’avais beaucoup entendu parler et qui m’intriguait. Aujourd’hui j’approfondis le sujet.

Créé en 2009, Uber fait travailler plus d’un million de chauffeurs indépendants et a dépassé le  milliard de courses réalisées.

Au delà du transport de personnes, la société a également lancé UberRUSH, un service de livraison à la demande et UberEATS, un service de livraison de repas. Continuer la lecture