Qui sont les champions européens du numérique?

Netflix, Airbnb, Tesla, Uber, qu’on désigne désormais sous l’acronyme NATU, sont ce qu’il est convenu d’appeler des licornes, c’est à dire des entreprises atteignent une valorisation de plus d’1 milliard.

Quelles sont les licornes européennes?

L’Europe tente depuis quelques années de rattraper son retard dans la course mondiale sur le numérique. Le financement des startups bat des records tous les ans, notamment en France. L’Europe avait 57 licornes en 2017 : le Royaume-Uni mène avec 22 licornes, suivi par la Suède (7) et l’Allemagne (7). La France a 3 licornes : le site de covoiturage Blablacar, Criteo qui fait du reciblage publicitaire personnalisé sur internet, et Vente-privée, à quoi il faut rajouter l’hébergeur OVH mais qui est né avant 2000. A comparer aux Etats Unis qui ont plus de 100 licornes et la Chine 98 (voir mon article sur les enjeux de la chine).

Licornes françaises: critéo, blablacar, vente-privée

Trois entreprises européennes dépassent même une valorisation de 10 milliards de dollars: le suédois Spotify, leader mondial du streaming musical (13 milliards de dollars), le site de e-commerce allemand Zalando (11,5 milliards) et l’éditeur finlandais de jeux vidéos Supercell (un peu plus de 10 milliards).

En 2017, les entreprises qui ont réussi des « méga-levées » de fonds :

  • au Royaume-Uni : 502 millions de dollars pour la startup de réalité virtuelle Improbable et 397 millions pour le site de e-commerce de luxe Farfetch,
  • en Allemagne : 387 millions d’euros pour la food tech Delivery Hero, 360 millions pour Auto1 Group une plateforme de véhicules d’occasions expertisés,
  • en Suisse : 400 millions de dollars pour l’éditeur de jeu multiplateforme Unity.

Les GAFA achètent certaines de nos pépites, par exemple DeepMind, l’entreprise britannique spécialisée dans l’intelligence artificielle a été rachetée par Google il y a quelques années,

Ces classements sont fragiles. L’une de nos “licornes” françaises, Criteo, a vu sa valeur chuter de 28 % en deux heures de Bourse, du simple fait d’une nouvelle fonctionnalité dans le système d’exploitation d’Apple, ce qui l’a obligée à complètement revoir son business plan.

Et qui sont les accélérateurs pour les starts up en France?

NUMA, créé en 2011, apporte son expertise à des startups matures, ayant déjà une validation forte de leur marché (chiffre d’affaires mensuel supérieur à 10 000€) ou de l’écosystème (levée de fonds entre 300 000€ et 1M€) contre 3,5 % de prise de participation. Numa propose plusieurs offres dont un « bootcamp » (ie une  formation accélérée) et un « intrapreneurship program » centré sur le développement d’un produit en particulier.

TheFamily créé en 2013 est un autre accélérateur français de start up. Il accompagne et soutient plus de 100 startups par an, en leur offrant de la formation, des privilèges et de l’accès au capital. Ils ont passé un accord avec Index Ventures. Le fonds américain a déjà levé 2,5 milliards pour des start-up depuis sa création en 1996 et s’est spécialisé dans les secteurs où la technologie chamboule un modèle économique en place.

Station F, projet de Xavier Niel, est le plus grand campus de start-up au monde, à Paris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *